Le TTM (Trouble temporo-mandibulaire) » Webdent

Le TTM (Trouble temporo-mandibulaire)

Si vous avez mal aux muscles de la mâchoire, qu’il sont endoloris, que vous avez de la difficulté à ouvrir ou à fermer la bouche, que vous avez de fréquents maux de tête ou que vous ressentez des crépitements ou des grincements quand vous mâchez ou que vous bâillez, il se peut que vous ayez un trouble temporo-mandibulaire (TTM). C’est plus fréquent que vous croyez.

LE TTM

L’articulation temporo-mandibulaire et les muscles afférents permettent de mastiquer, d’avaler, de parler et de bâiller. S’ils ne fonctionnaient pas normalement, vous pourriez avoir les symptômes suivant:

  • douleur ou sensibilité à l’articulation ou aux muscles de la mâchoire, ou maux de tête
  • craquement, grincement ou bruit sec en mâchant ou en bâillant
  • articulation restreinte de la mâchoire

POSEZ-VOUS CES QUESTIONS:

La mâchoire vous fait-elle plus mal au réveil, quand vous grincez des dents, quand vous mastiquez les aliments ou que vous bâillez?Avez-vous souvent des maux de tête inexpliqués? Des douleurs au cou? (On attribue ordinairement ces symptômes à d’autres causes, mais il arrive parfois qu’ils soient dus à un TTM.)

Entendez-vous des bruits inusités à la mâchoire: craquement ou bruit sec, en ouvrant la bouche? Crépitation ou grincement en mastiquant?

Pouvez-vous ouvrir ou fermer la mâchoire doucement ou entièrement? Fermée ou ouverte, votre mâchoire bloque-t-elle?

CAUSES ET EFFETS

On peut associer les TTM à divers facteurs qui nuisent au fonctionnement des muscles et de l’articulation de la mâchoire, mais ce n’est pas toujours clair.

Le serrement et le grincement des dents sont une cause commune de TTM. Le serrement peut endolorir les muscles. Comme le serrement et le grincement des dents peuvent, chez certaines personnes, être attribuables au stress, celui-ci peut vous porter à serrer des dents.

Des blessures à la figure ou à la mâchoire, telles une fracture ou une dislocation, et une violente lésion cervicale – dans un accident d’automobile, par exemple – peuvent entraîner un TTM.

L’articulation temporo-mandibulaire (ou mâchoire) et les muscles qui nous permettent de mastiquer, d’avaler, de parler et de bâiller.

Certaines maladies (par exemple, l’arthrite rhumatoïde) peuvent entraîner une dégénérescence de l’articulation de la mâchoire et des structures afférentes.

Un défaut de croissance ou de développement de la mâchoire peut affecter l’alignement des dents et causer des problèmes d’occlusion et des difficultés de mastication, lesquels pourraient être associés à un TTM.

Il faut aussi songer à d’autres possibilités: dents usées, lâches ou manquantes; problèmes des gencives; partiel ou dentier mal ajusté; mastication unilatérale; ou mauvaises habitudes, comme mordiller une pipe, les crayons ou les plumes.

Quoi faire

SE DÉTENDRE

Pensez-y quand vous serrez les dents. Essayez de détendre les muscles de la mâchoire et de les garder détendus. Au besoin, vous pouvez avoir accès à plusieurs cours de détente et de contrôle du stress. Demandez à votre dentiste ou à votre médecin.

SURVEILLEZ VOTRE ALIMENTATION

Évitez les aliments durs et collants, y compris la gomme à mâcher. Prenez des aliments plu tendres et coupez-les en morceaux plus petits. Essayez de ne pas trop ouvrir la bouche en bâillant.

MASSAGE ET EXERCICE

Comme pour les autres muscles du corps, le massage et l’exercice ou l’étirement peuvent aider à détendre la mâchoire, s’ils sont faits doucement. Prenez garde de trop en faire pour ne pas aggraver le problème.

APPLIQUEZ UNE COMPRESSE

Le dentiste peut recommander d’appliquer une compresse froide ou chaude sur les muscles endoloris de la mâchoire, puis de le masser légèrement pour les détendre. Pour la compresse froide, enveloppez des cubes de glace dans une serviette, ou appliquez un sac de légumes surgelés – les pois font le mieux l’affaire. Pour la compresse chaude, servez-vous d’une bouteille d’eau chaude enveloppée d’une serviette, d’un coussin chauffant ou d’une débarbouillette chaude.

RAPPELEZ-VOUS LA PHRASE: “Lèvres fermées…dents écartées.”

En situation de détente, votre mâchoire devrait être légèrement ouverte et la langue, reposer légèrement sur le palais, les lèvres légèrement fermées ou ouvertes et détendues.

Ne permettez pas aux dents supérieures et inférieures de se toucher sauf en mastiquant les aliments ou, occasionnellement, en avalant.

SOYEZ OPTIMISTES

On arrive presque toujours à surmonter le TTM, mais “ce n’est pas facile”. Pour certains, il suffira de prendre conscience qu’ils serrent les dents et de faire un effort délibéré pour se détendre et atténuer le symptôme en quelques jours ou quelques semaines. D’autres, par contre, n’arriveront à éliminer le malaise et à améliorer le fonctionnement de leur mâchoire qu’après plusieurs semaines ou plusieurs mois d’efforts.

Ce que peut faire le dentiste

Un examen minutieux, comprenant parfois la radiographie, permettra au dentiste d’évaluer votre état et de recommander, selon le diagnostic, le plan de traitement qui conviendra à votre problème temporo-mandibulaire. Il pourrait confier les cas les plus complexes à un spécialiste de la chirurgie maxillo-faciale, à un orthodontiste ou à un parodontiste. Le traitement pourrait comprendre:

  • la physiothérapie, la chiropraxie ou la thérapie de comportement – pour aider à faire disparaître la douleur musculaire ou à ouvrir la mâchoire plus facilement, grâce à la manipulation, à la relaxation profonde et aux méthodes de détente;
  • la correction des problèmes dentaires – on peut parfois corriger une malocclusion en remodelant certaines dents ou, parfois en utilisant des attelles orthodontiques;
  • les médicaments – tels les calmants, les anti-inflammatoires, les relaxants musculaires, ou les antidépresseurs;
  • le port d’une plaque occlusale faite de plastique transparent – l’appareil se porte sur la surface occlusale des dents du mandibule et permet de mordre sur la plaque plutôt que sur les dents, permettant ainsi aux articulations et aux muscles de se détendre. Le dentiste peut en prescrire le port 24 heures par jour, la nuit seulement ou toute autre période de temps, selon la nature du problème temporo-mandibulaire;
La plaque occlusale et faite de plastique transparent qui recouvre la face occlusale de l’ensemble des dents d’une mâchoire.

la chirurgie – si aucun traitement n’arrive à éliminer les symptômes ou que la mâchoire est particulièrement difficile à ouvrir, le trouble temporo-mandibulaire peut être suffisamment grave pour justifier l’opération.

QUELQUES DONNÉES À RETENIR

Le TTM – Qu’est-ce que c’est? Pourquoi faut-il le traiter?

Comme cela se fait-il?

QUOI

POURQUOI

COMMENT

Déficience ou altération du fonctionnement de l’articulation et des muscles de la mâchoire qui contrôlent la mastication, le bâillement, l’élocution et la déglutition. Pour soulager la douleur ou la sensibilité des articulations de la mâchoire ou des muscles de la mastication, ou pour éliminer les bruits secs et les craquements quand on ouvre la bouche, qu’on mastique ou qu’on bâille.

Se détendre.

Éviter de serrer, de forcer ou de faire grincer la mâchoire, ou d’ouvrir la bouche trop grande.

Se rappeler: lèvres fermées… dents écartées.

Prendre des aliments tendres.

Exercer et masser légèrement les muscle de la mâchoire.

Appliquer une compresse chaude.

Appeler le dentiste ou le spécialiste.

Porter une plaque occlusale (occasionnellement).

Subir une opération (rarement).